Imprimer cet article Imprimer cet article

Au travail !

Publié le 19. Fév, 2011 par dans Initiation

Choisir c’est renoncer, renoncer c’est grandir. L’initiation n’est qu’une suite de choix douloureux pour l’ego.

Ne construisez que des choses belles avec votre mental, cela s’apprend !

Il faut beaucoup de patience et de temps, avec une volonté fermement ancrée, pour se libérer de tout ce qui enferme la Vie en nous.

Et arrêtez de demander que ça aille vite alors que ça vous a pris des années et même des vies pour installer toutes vos cristallisations.

Vite n’est pas approprié, car la puissance du Feu cosmique est telle qu’elle ferait exploser vos petites cellules… et vous vous retrouveriez à l’hôpital sans que l’on puisse rien faire pour vous.

La conscience nous permet d’être dans le juste. Elle est notre garde fou contre les débordements de l’ego prédateur et les délires-illusions du mental. Sans conscience, on n’a pas de barrière sur « quand est-ce que j’empiète sur la liberté de l’autre ? » Par liberté, entendre : libre-arbitre.

Les êtres sont enfermés dans leur orgueil mais ils ne le voient pas. C’est l’orgueil lui-même qui les empêche d’aller regarder à l’intérieur.
Chacun a toutes les clés entre ses mains, mais il y a parfois des couches si épaisses à soulever que la tâche semble impossible. Elle ne l’est pas. Elle requiert seulement beaucoup de volonté, de persévérance et d’humilité.

L’orgueil c’est du béton armé. On ne l’attaque pas au marteau piqueur s’il-vous-plait, mais à l’acide, patiemment et avec persévérance, et un jour, l’édifice finit par s’écrouler de l’intérieur.

Apprenez à vous détacher du pire, par l’ouverture du coeur, par la connexion à votre âme… Pour mieux vous y confronter. C’est cela le chemin initiatique.

Pourquoi les êtres sont accros à la voyance ? Parce-que ça les maintient dans leur passivité. Jamais le voyant n’ira dire que pour atteindre le but qu’il voit, il y a des efforts à faire.

Dans l’apprentissage de cette ouverture du coeur, il y a forcément ce pas vers l’autre qui nous amène en terrain découvert. On prend tous les risques. Ce qui est contraire au fonctionnement de l’ego qui lui, contrôle en permanence, pour maîtriser au maximum (c’est du moins ce qu’il croit), et c’est pour cela qu’il met en place des actes manipulatoires.
On est toujours en colère, non pas contre l’autre, mais contre soi-même, parce qu’on s’est fait manipuler, et cela, l’ego ne le supporte pas !
Le coeur dans son ouverture, même embryonnaire, permet de traverser ce constat de manipulation et de s’en détacher, pour aller plus loin dans l’ouverture, et la colère tombe d’elle-même, réduite à néant, par ce que seul le coeur peut exprimer en s’ouvrant au monde.

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous n\'êtes pas un robot de spam (ou completement idiot) *