Imprimer cet article Imprimer cet article

Dévas, fées et élémentaux : une coopération en conscience…

Publié le 02. Fév, 2011 par dans Devas, Elémentaux, Hiérarchie de lumière

On entend parler des esprits de la nature, ou élémentaux, mais moins des dévas. En effet, ceux-ci ne sont pas répertoriés dans la tradition ésotérique, ou si peu. Nous vivons cependant une période où les soubresauts de la nature (tsunamis, tornades, séismes, inondations…), de plus en plus fréquents amènent l’être humain à se questionner sur ce qui provoque tout cela, puisqu’il est le premier à en pâtir. Alors, qui sont les dévas, où résident-ils, quel est leur rôle et que doit comprendre l’être humain sur le  fonctionnement des plans subtils puisque tout ce qui arrive sur terre est généré depuis le subtil.

Les dévas sont des dieux, mais on les appelle aussi des anges, car ils font partie du monde informel de l’énergie. Appartenant aux plans spirituels, ils travaillent en conscience unifiée reliés directement à la Source Divine et accomplissent Sa Volonté sur terre.

Ils habitent les trois mondes, c’est-à-dire qu’ils sont présents dans les trois plans que sont le physique, l’émotionnel et le mental. Ces trois plans qui posent problème à l’être humain, puisque l’ego y réside.

Ils ne sont pas présents dans le monde avec une forme, comme les humains, mais ils sont le monde en quelque sorte, car ils agissent sur les causes de tout ce qui se produit, non seulement au niveau de la terre, de la nature, mais aussi au niveau des corps de l’être humain. Ils véhiculent des énergies très puissantes…

Les fées et les esprits des quatre éléments sont sous leurs ordres.

Les êtres humains vont devoir apprendre à coopérer avec eux. La coopération est déjà existante en conscience avec les maîtres en incarnation présents pour aider l’humanité dans son éveil. Au contact de ces initiés, les dévas éveillent leur conscience à ce qu’est l’être humain, et cela est nouveau et magnifique.

Certains êtres sont en collaboration non consciente avec eux. Quant aux humains qui travaillent beaucoup dans la nature et les jardins, on peut dire qu’ils sont reliés sans le savoir la plupart du temps.

La coopération consciente ne peut se faire que par l’éveil initiatique car dans le monde des dévas, tout est énergie et uniquement énergie. Il faut donc pouvoir ressentir l’énergie dans les corps et jusque dans le corps physique, pour coopérer en conscience.

Le royaume angélique des Dévas est celui de l’énergie pure.

Avant l’arrivée de ces maîtres sur terre, les seuls contacts des humains avec les dévas provenaient des rituels de magie, ce qui engendrait d’immenses dangers, parfois mortels, et de lourds karmas, que ces rituels aient été faits pour des retours d’affection ou autre…Les dévas participaient en tant que forces naturelles de l’énergie, disponible au genre humain. Il faut comprendre que c’est l’énergie des Dévas qui est sollicitée en magie, et que la manipulation s’appuie sur eux. Mais tout ceci est en train de changer…

C’est donc avec le concours des initiés incarnés que le travail des dévas se fait. De grands cercles d’énergie, cercles magiques au sens divin du terme, se mettent en place  dans l’espace et là, le climat commence à faire des siennes, car les élémentaux et la nature participent à ces mouvements. C’est le grand nettoyage ! L’énergie développée par l’initié est considérable, et comme il ne faut pas d’excès, ni de froid, ni de chaleur, il y a une régulation du climat qui se produit.

Cette coopération humaine et dévique est là pour la sacralisation de la planète.

Une prise de conscience générale est nécessaire puisque chaque être humain à son niveau a son rôle à jouer dans cette partition.

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous n\'êtes pas un robot de spam (ou completement idiot) *