La voie initiatique jusqu’au quatrième degré

Publié le 15. Fév, 2011 par dans Initiation

Pour faire face à tous les problèmes, parfois graves, rencontrés dans cette vie, il faut une intériorité forte. Et la voie qui mène à cette intériorité forte est la voie initiatique. La voie initiatique amène à la mort de l’ego. Et il n’y a pas d’autre voie pour la mort de l’ego.

Tout ceci est codifié et passe par des seuils bien précis. Connaître ces étapes et faire le cheminement en conscience permet d’aller parfois plus vite et de fluidifier les obstacles. C’est une voie d’intériorité car c’est sur lui-même et uniquement lui-même que l’être se penche et il découvre, jusqu’à l’ultime, à quel point les obstacles sont en lui… même si son ego veut lui faire croire, encore et toujours, qu’ils sont à l’extérieur. Car pour l’ego, les obstacles proviennent toujours de l’autre, des autres… La vue de l’ego est inversée car sa réalité est illusoire.

Se mettre en route sur ce chemin initiatique suppose que l’on a entendu l’appel de l’âme, ou du maître intérieur. Et bien des êtres ne savent même pas qu’ils ont une âme, ils sont  identifiés totalement à leur corps physique et à l’apparence des êtres et des choses…

La première étape consiste en la maîtrise du corps physique. On est dans l’élément terre. On peut regarder ce cheminement à travers la vie du Christ Jésus, le Maître des maîtres, le maître de l’Amour, puisque après tout, c’est du Christ dont il s’agit dans cette recherche intérieure du divin en nous. Et dans la vie de Jésus, cela correspond à la naissance dans la grotte.

La deuxième étape consiste en la maîtrise du plan émotionnel.On est dans l’élément eau. Cela peut prendre des années et même des vies. Dans la vie de Jésus le franchissement de ce seuil est représenté par le baptême dans le jourdain.

La troisième étape, qui est une étape majeure puisque là, on commence à parler vraiment de maîtrise, c’est la maîtrise du plan mental… et la confrontation avec les forces noires de l’involution, mais cette fois-ci, de manière encore plus étroite si on peut dire. On est dans l’élément air. Cette étape-là prend des vies et des vies de travail sur soi, car, vous le savez maintenant, l’ego, la part d’ombre en chacun, se situe avant tout dans le corps mental de l’être. Donc, l’opposition est grande et tous les coups sont permis ! Dans la vie de Jésus, le franchissement de ce seuil est la transfiguration. On dit dans les évangiles qu’il a été tellement illuminé de l’intérieur, que ses disciples ne le voyaient plus. Ce seuil est le premier degré initiatique majeur, les deux premiers degrés étant des degrés mineurs.

La quatrième étape est la grande renonciation ou la crucifixion. Il faut entendre par là : crucifixion de l’ego. L’être est déjà bien préparé par tout ce qu’il a déjà passé depuis des vies et des vies et il connaît bien tous les mécanismes de son propre ego, et les pièges tendus par les forces noires, mais il lui faut aller jusqu’au bout, jusqu’à ce point de jonction particulier avec son âme là où le feu cosmique va dissoudre les derniers résidus de son ego. On est dans l’élément feu. Dans la vie de Jésus, c’est bien sûr la crucifixion.

Vous comprenez maintenant pourquoi le Christ est le maître intérieur, et il ne s’agit pas ici de religion qu’elle quelle soit, mais de ce qui relie l’être à Dieu, la créature à son créateur. Il s’agit de vie intérieure uniquement. Même si les effets se feront sentir à l’extérieur bien sûr. A vivre son âme, et non plus son ego, la vie se transforme et la vision intérieure amène une adéquation avec ce qui se pose à l’extérieur.

Une chose importante à comprendre et à intégrer, c’est que toutes ces étapes initiatiques se passent dans le corps et non dans le mental. Nous parlons d’énergie et nous parlons de feu cosmique. Au quatrième degré initiatique, on bascule dans le feu cosmique totalement, le corps de l’âme se dissout et on est gouverné par l’Esprit directement, soit : la monade. Au quatrième degré, on se retrouve avec les pieds au ciel et la tête sur la Terre. Exactement dans la position du pendu du Tarot de Marseille. Cela n’est pas une petite affaire et il faudra une adaptation à la nouvelle vie sur terre, comme d’ailleurs après chaque seuil franchi. Au quatrième degré, on devient un coeur ouvert. Ceci signifie que les corps de lumière sont descendus et que les trois corps inférieurs où résidait l’ego sont purifiés. Je parle bien de ce qui se passe dans le corps et pas de ce qui s’arrêterait au mental et ne serait qu’imagination. C’est d’ailleurs pour cela que la maîtrise du corps mental prend des vies et des vies. Il y a tant d’illusion à dissoudre dans le mental.

Après, l’initiation continue, car c’est sans fin, mais c’est une autre histoire…

N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez aimé cet article, à le diffuser sur les réseaux sociaux ou à vous abonner à son flux RSS.

Tags: , , , , ,

2 Réponses pour “La voie initiatique jusqu’au quatrième degré”

  1. Catherine Medioni

    22. Juin, 2017

    Comment s’y prend-on concrètement pour réaliser cette initiation en cette vie Même ? Merci beaucoup pour la réponse.

  2. clairec

    16. Juil, 2017

    Bonjour Catherine, Concrètement, il faut arrêter de manger des bonbons ou gâteaux délicieux, renoncer à l’apéro d’après 17h,se passer des choses inutiles; nouvelles robes, paires de chaussures, séances merveilleuses chez l’esthéticienne, ou chez le coiffeur, soirées branchées élégantes où l’on parle et danse sans fin, vacances dans les contrées paradisiaques, etc etc…vous voyez, c’est pourtant simple…pour un début…après, c’est plus compliqué

Laisser une Réponse