Le soin énergétique

Publié le 18. Avr, 2011 par dans soin énergétique

C’est une voie où chacun va rencontrer son âme.

Parlons un peu de l’énergie ; car le terme est de plus en plus utilisé mais les êtres ne savent pas ce qu’il représente.

L’énergie s’éprouve jusque dans le corps physique mais on ne peut pas la définir ; c’est pour cela qu’elle reste abstraite pour la plupart des humains qui ne la ressentent pas. Pourtant, tout le monde peut en voir les effets, ô combien puissants, lorsqu’elle rencontre les forces denses de la matière terrestre.

Le 21è siècle est celui de la science des énergies, car il s’agit bien d’une science, empirique, au stade où nous en sommes. Une science que l’on ne peut pas mettre en équations, car chacun vit l’énergie différemment, même si dans les grandes lignes il y a des points communs, notamment dans les effets.

L’être humain est constitué d’un corps de chair mais aussi de corps subtils, et pour ressentir l’énergie il faut avoir développé une sensibilité au niveau de ces corps subtils et ceci se fait lorsque l’on a déjà commencé un travail d’épuration de l’ego. Les ressentis énergétiques interviennent au 2è degré initiatique et surtout à partir du 3è où là, on vit l’énergie en conscience.

Dans le monde créé il existe d’une part l’énergie et d’autre part les forces. Les forces émanent de l’aspect forme. Cet aspect forme peut être plus ou moins subtil (les pensées sont des formes et les émotions et sentiments aussi). L’énergie est, par essence, informelle.

L’Amour divin est donc une énergie.

Sur cette terre, l’énergie, dans toutes ses colorations, et les forces, sont en interdépendance permanente et les impacts ainsi formés ne sont jamais neutres… Vous allez me dire : et le soin énergétique dans tout cela ? J’y viens.

Le soin énergétique est un chemin de connaissance où l’on rencontre son âme, mais aussi les forces incontrôlées qui s’agitent dans le mental, activent émotions et sentiments divers, ce qui a des conséquences jusque dans le corps physique.

Donc, quand on fait des soins énergétiques on est confronté au petit moi, ou personnalité illusoire. La haine, la peur, la séparativité, l’orgueil, l’égoïsme, les délires de puissance… La liste n’est pas exhaustive ; tout cela existe en chaque être au niveau de son ego, et ce sont autant de barrières qu’il va falloir franchir pour laisser l’âme prendre les rênes de notre vie et parvenir à la paix intérieure génératrice de bonheur à tous niveaux. Ceci est le propos du travail initiatique que l’on entame forcément quand on fait des soins énergétiques. On va guérir l’enfant intérieur blessé mais on va aussi rabattre son caquet à l’ego. Les deux vont de pair, sans quoi il n’y a pas de guérison.

Toute l’humanité devra passer par ce cheminement tôt ou tard, et c’est le but de la venue de l’être sur terre : s’améliorer sans cesse et développer les forces du coeur pour servir l’humanité toute entière.

Ne pas oublier que chaque être est unique et que ce que vous avez à donner, avec la note particulière de votre âme, personne d’autre que vous ne peut le donner. Les êtres sont multiples en leur expression et pourtant c’est l’unité de l’Amour qui les relie tous. C’est donc la même essence et elle est divine.

La Terre qui nous accueille dans ce corps physique est elle-même en transformation et l’humanité doit suivre et/ou précéder cette transformation.

L’énergie qui est en oeuvre dans le soin énergétique est l’énergie d’Amour divin dans toutes ses colorations spécifiques déployées en douze rayons. Cette énergie est du Feu cosmique. Ceci n’a donc rien à voir avec ce que l’on appelle le magnétisme.

Pour donner un soin énergétique, le soignant devra avoir purifié totalement sa nature inférieure. Il s’agira donc d’un initié ayant passé toutes les épreuves au moins jusqu’au 4è degré et au-delà et qui oeuvre avec la Hiérarchie de Lumière et les Maîtres de Sagesse qui sont alors présents avec lui dans le soin (dans sa colonne de Feu), pour dispenser cette énergie d’Amour d’une puissance phénoménale et parfois fulgurante, en réponse à la demande du soigné qui chemine (du « patient »).

Et les conséquences ne se font généralement pas attendre. Si la personne est prête, la guérison est immédiate. Dans le cas contraire, il s’ensuit un remue-ménage plus ou moins conséquent et plus ou moins évident à gérer, dépendant des formes dures à casser au niveau du mental. Un accompagnement de plusieurs séances est nécessaire pour qui veut réellement avancer vers sa libération. On peut toujours faire des pauses. C’est un choix qui est  laissé au libre-arbitre de la personne. En effet, le soignant n’intervient jamais sur le libre-arbitre, qui est sacré.

Un soin énergétique est donc loin d’être quelque chose d’anodin et chacun doit apprendre à discerner entre les mains de qui il se remet. Ceci est très important à comprendre car on travaille à ce niveau sur la matière subtile des corps et cela a des conséquences pour cette vie et pour les vies futures, conséquences qui ne sont pas décelables à l’oeil nu.

Le soin énergétique engage celui qui le dispense au-delà de cette vie, s’il n’est pas un coeur ouvert (initié du 4è degré), et qu’il est parasité par les forces de la non-lumière il devra en répondre karmiquement…

N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez aimé cet article, à le diffuser sur les réseaux sociaux ou à vous abonner à son flux RSS.

Tags: , , , , , , , , ,

Aucun commentaire

Laisser une Réponse