Imprimer cet article Imprimer cet article

Transmission maternelle

Publié le 05. Avr, 2011 par dans Famille, Mémoire familiale

Durant chaque grossesse, la mère transmet à l’enfant qu’elle porte,  toutes les expériences qu’elle a vécues et qui sont fichées dans son corps mental ainsi que dans ses corps astral et physique. C’est cela qui constitue la matrice énergétique auquel chaque enfant est relié au-delà de la mort de sa mère. De plus, la manière dont la mère vit sa grossesse influe considérablement sur la vie de l’enfant et de l’adulte.

Il peut y avoir des évènements vécus qui sont traumatisants (deuil ou accident par exemple). Ou alors, le fait d’attendre un enfant peut réveiller chez la future mère des problématiques de rejet ou d’abandon liées à le vie présente ou à des mémoires passées.

Pour être précis nous allons partir du cas de Lucie.

A 44 ans, Lucie vient me voir pour des problèmes d’odeurs corporelles impossibles à résoudre. Elle passe son temps à laver ses  vêtements, me dit qu’elle doit effectuer au moins 2 lavages successifs et 3 rinçages, et que malgré cela, des odeurs nauséabondes de poubelle viennent par vagues lui pourrir la vie. Elle a remarqué que ces vagues d’odeurs viennent surtout quand elle doit avoir des contacts plus étroits avec les personnes qui l’entourent. Elle vit un enfer au travail où tout le monde parle dans son dos et se sent totalement rejetée et, par voie de conséquence… rejette tout le monde.

Je la questionne sur la manière dont sa mère a vécu sa grossesse quand elle l’attendait et elle m’explique que celle-ci étant très jeune quand elle s’est retrouvée enceinte, 17 ans, pas encore mariée, elle a voulu faire « passer l’enfant » en buvant une potion qui lui avait été préparée par un sorcier antillais. On voit tout de suite ce qui se profile… charge de magie noire. Ce qui, dans le cas présent, vient s’ajouter à l’intention de rejet et de destruction de la mère.

Je lui demande de me parler un peu plus avant du contexte et elle me dit que la soeur aînée de sa mère s’étant retrouvée des années auparavant dans la même situation, s’est vue rejetée par toute la famille au point qu’elle en est tombée malade gravement, que sa vie a été une succession de ratages et qu’elle est morte prématurément.

La mère de Lucie, traumatisée par ce qui est arrivé à sa soeur aînée se voyait dans la même situation. Elle a transféré à l’enfant qu’elle portait, toute la charge du rejet qu’a vécu sa soeur aînée. Depuis la vie intra-utérine, Lucie ne connaît que le rejet et le fait d’arriver au mauvais moment, donc de n’être pas à sa place. Et le processus s’est poursuivi après sa naissance car on lui a toujours préféré sa soeur plus jeune. Elle a connu beaucoup de brimades.

Ses cellules ont enregistré le rejet depuis la vie intra-utérine : celui de sa mère et celui qu’a subi sa tante. Et au rejet elle a opposé… le rejet. Le mécanisme qu’elle a mis en place dans son inconscient est le suivant : « pour me protéger de tous ces chacals je dois les tenir à distance et en générant des mauvaises odeurs je suis sûre de mon coup ». Ses cellules, quant à elles, évacuent, avec les soins énergétiques, le poison ingéré par sa mère pour la supprimer.

Les prises de conscience faites, le phénomène de rejet, c’est-à-dire, la colère,  évacué, Lucie est maintenant en voie de pardonner et donc d’accueillir tout cela, la guérison n’est pas loin. Les odeurs ont disparu, elle n’ a plus peur des autres et elle prend sa vraie place de plus en plus.

La mère on le voit, transmet toutes ses problématiques conscientes ou inconscientes à l’enfant qu’elle attend, et les conséquences sont toujours lourdes. Pour l’enfant, les difficultés générées ne sont pas que dans le mental ou dans le psychisme, mais dans les cellules. Ceci est donc énergétique et seule l’énergétique peut régler totalement le problème.

Seule la voie énergétique permet de régler ces problématiques qui sont ancrées jusque dans les cellules du bébé. La guérison se fait dans tous les corps. C’est cela la vraie guérison, définitive celle-là.

Tags: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous n\'êtes pas un robot de spam (ou completement idiot) *