Pathologies sexuelles et énergie

Publié le 14. Juin, 2011 par dans Famille

J’entends dire aux informations, que la petite fille de cinq ans qui a été enlevée pendant plusieurs heures  et qui a subi des attouchements et un viol, n’aura pas de séquelles psychologiques car elle montre un force de caractère étonnante et une grande maturité. « Elle n’aura sans doute pas besoin de suivi psychologique » dixit les médecins !

C’est ignorer ce qu’est l’énergie et les dégâts qui peuvent résulter de tout viol, sur une enfant notamment, dont les corps subtils ne sont pas encore totalement développés.

Messieurs les médecins et psychologues, il est urgent de vous réveiller et de comprendre comment est constitué un être humain au niveau de son corps (mental, émotionnel, physique), et comment il fonctionne.

Tout est énergie, et toute énergie agressante va laisser des séquelles sur l’être qui est agressé.

Dans ses corps subtils, un enfant qui a subi des agressions sexuelles va développer une sorte d’excroissance dure équivalant à une prothèse sur le plan physique, comme une jambe de bois par exemple. Donc même si la victime est forte mentalement, les dégâts sont là. Et qui s’occupera de rétablir l’équilibre dans les corps de cette enfant ? Les médicaments ne peuvent rien pour cela.

Je vois arriver en soins trop de personnes qui ont subi dans leur enfance ce genre d’agressions. Se sortir de l’enfermement provoqué par une telle situation demande beaucoup de courage et de persévérance, qu’il y ait amnésie sur l’évènement ou pas. Les conséquences sont multiples car chaque corps subtil a enregistré des déformations, et il faut apprendre à beaucoup s’aimer pour dépasser les problèmes générés, que ce soit des t.o.c. ou des problèmes physiologiques, car les cellules se souviennent, elles, et réagissent à leur manière, parfois très handicapante pour la personne agressée.

Temps et persévérance, patience et amour sont les meilleurs alliés, des alliés-coeur. C’est lui qui a la solution.  Cela peut être long.

Et que dire de l’agresseur, celui qui est de l’autre côté de la barrière ? Car le rejeter équivaudrait à un enfermement encore plus grand. Il est victime lui aussi de l’énergie qu’il n’a pas pu gérer.

Toutes les pathologies liées au sexe viennent du fait que la personne a, dans ses corps subtils, et notamment au niveau du deuxième centre d’énergie (chakra sacré), un dysfonctionnement suffisamment important pour générer un comportement anarchique incontrôlable face à certains stimuli. Cela peut être un stimuli mental, pas forcément un contact physique. Cette personne a des fragments énergétiques d’elle-même qui ne marchent pas (au niveau du deuxième chakra), cela crée des tensions permanentes face auxquelles elle ne peut rien faire en cas de stimuli mental ou autre ; elle ne peut pas gérer la situation : la réponse est l’agression.

Il y a bien sûr des degrés divers dans ces pathologies, car l’être humain est un tout complexe dans son mental, dans son psychisme et par voie de conséquence dans ses énergies. Ce ne sont pas des médicaments qui peuvent soigner ces pathologies. L’énergétique est la première réponse appropriée, même si on ajoute des médicaments pour soutenir.

Nous sommes dans une période où l’on parle beaucoup de sexe. Tout ressort, spécialement en France dirait-on, concernant  les agressions sexuelles sur mineurs ou non.

Il faut comprendre que les êtres qui vivent le sexe à tout va, là je ne parle pas des agresseurs d’enfants, créent un chaos qui va les entraîner toujours plus bas sur une spirale dont on ne voit pas la fin et qu’ils génèrent ce chaos pour leurs partenaires, consentantes ou non. Cela a des conséquences sur leur entourage direct, sur les lieux où ils se trouvent, sur leur pays et sur le monde entier. Tout est lié.

Il est grand temps de se pencher sur la question et on ne peut le faire qu’en éclairant le sujet des pathologies sexuelles par la connaissance de l’énergétique. Le fera-t-on ?

N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez aimé cet article, à le diffuser sur les réseaux sociaux ou à vous abonner à son flux RSS.

Tags: , , , ,

Aucun commentaire

Laisser une Réponse