L’énergie dans le couple

Publié le 09. Juil, 2011 par dans Famille

Le poids de notre éducation judéo-chrétienne et des religions concernées nous ont entré dans la tête que lorsqu’on choisit de faire un couple c’est « jusqu’à ce que la mort nous sépare ».

Or il n’en est rien. Et les couples faits pour durer toute la vie, s’ils existent, ne sont pas si nombreux que cela.

Un couple se forme, ou ne se forme pas, un couple vit et meurt, en fonction de l’énergie.

Ce qui va rapprocher deux êtres pour former un couple, c’est l’énergie, sur tous les plans : spirituel, mental, astral et physique.

Du moins, c’est ce qui devrait être. Et ça n’est pas toujours le cas, loin de là, puisque beaucoup de couples se forment uniquement à partir de l’énergie du plan physique donc sexuelle. Il y a bien un petit quelque chose sur le plan astral, mais souvent si peu, que ce genre de couple ne va jamais très loin.

Dans une vraie rencontre, l’âme est présente et dans 99,9 % des cas c’est karmique. Les âmes se reconnaissent, elles ont pris rendez-vous car il y a des charges à rééquilibrer. Forcément, les souvenirs inconscients remontent ce qui amène certaines concordances mentales, astrales et donc physiques.

Cela se passe toujours du haut vers le bas. Le contraire ne dure pas.

Dans un couple, il y a toujours un décalage d’évolution intérieure entre les deux protagonistes, donc un décalage vibratoire. Et c’est toujours le plus évolué des deux qui va, d’une part « supporter » l’autre (au sens d’être le support) et d’autre part, se faire tirer vers le bas.

Lorsque l’un des partenaires est en crise, il va déverser son mal-être dans les centres énergétiques (chakras) de l’autre qui vont alors se retrouver engorgés. En effet, ils auront à gérer leurs propres problématiques ainsi que celles du/de la partenaire.

Tous les trois ans, et multiples de trois, il y a un cap à passer pour le couple, c’est-à-dire, pour chaque partenaire séparément et pour ce qu’ils ont construit avec leur couple. Cette mise au point, qui suppose que chacun soit capable d’introspection et de remise en question permet de voir où en est le couple et s’il peut passer le cap ou pas pour aller plus loin.

Du moins c’est ce qui devrait être ; car en trois ans il a pu se passer beaucoup de choses qui ont eu des incidences énergétiques importantes, pour l’un ou l’autre partenaire, parfois pour les deux et si on refuse d’y aller voir, on aura l’effet boomerang tôt ou tard.

Un couple en équation c’est 1 + 1 = 3. Un homme plus une femme qui donnent ensemble l’entité du couple qui va avoir sa propre vie sur tous les plans, et en fonction des deux premiers. Ce noyau est très important puisqu’il est la base de la société. Et d’ailleurs les couples d’amoureux auraient tout intérêt à savoir ce qu’ils veulent apporter aux autres en tant que couple, afin de ne pas rester repliés sur eux-mêmes, ce qui amène invariablement à une sclérose et ne va pas dans le sens de la vie.

Il arrive très souvent qu’un couple n’existe plus sur le plan énergétique mais les deux partenaires restent ensemble car ils sont prisonniers de leur éducation, du collectif et de leurs problèmes psychologiques. Dans ce cas, chaque partenaire voit son évolution bloquée et c’est dommage.

Il n’est pas bon pour des enfants, de vivre au milieu d’un couple qui ne vibre plus et il serait plus équilibrant pour eux de sentir leurs parents heureux séparément. Cela les chargerait moins énergétiquement.

Nous parlons là de couple au niveau du sentiment amoureux, mais il en est de même pour tout couple de travail ou de collaboration quelle qu’elle soit. Chaque partenaire peut alors être du même sexe mais il s’agit bien d’un couple qui déploie une énergie particulière dans un domaine précis.

Où en êtes-vous de votre couple ?

N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez aimé cet article, à le diffuser sur les réseaux sociaux ou à vous abonner à son flux RSS.

Tags: , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire

Laisser une Réponse