Les nouveaux enfants

Publié le 31. Jan, 2012 par dans Devas, Famille, Hiérarchie de lumière

Depuis les années 80, 90 et surtout depuis l’an 2000, les enfants qui s’incarnent sont très différents de ceux des générations précédentes.

Cela est invisible pour leurs parents, leur entourage, leurs enseignants, mais leur attitude ne tarde pas à interpeller d’autant plus qu’elle pose problème dans notre système de vie et d’éducation bien cadré et statique, fruit du mental cristallisé dans ses certitudes.

Ces enfants ont été préparés dans tous leurs corps, depuis le plus subtil jusqu’au corps physique, par les dévas, et ceci, avant leur naissance. Leurs corps contiennent donc beaucoup de lumière et il est indispensable que les parents soient capables de voir cette divinité en eux pour les accueillir.

Ce sont de vieilles âmes et ils arrivent avec toute la conscience de leur acquis divin ainsi que la capacité à vivre cet acquis jusque dans leurs cellules. Ce potentiel, chaque être humain l’a aussi en lui mais doit le réveiller et c’est tout le propos de l’incarnation. Nous sommes dans une phase de mutation accélérée pour l’humanité, ceci a été demandé par les humains et l’arrivée de ces nouveaux enfants est une partie de la réponse divine. Donc, tout est juste.

Vous comprenez bien qu’avec le niveau de conscience qui est le leur à la naissance, ils sont à des années lumière de celui qu’ils vont rencontrer chez la plupart des êtres qu’ils côtoieront, à commencer par leurs parents.

Et c’est là que le bât blesse, car ils se chargent énergétiquement de toute la lourdeur environnante, surtout de celle de l’être qui va le plus s’occuper d’eux, et en général c’est la mère, et s’imprègnent des dysfonctionnements mentaux, psychiques et physiques avec lesquels ils entrent en contact vibratoire, ce qui aboutit à des digestions énergétiques très lourdes. Leur développement s’en trouve perturbé plus ou moins gravement ce qui donne lieu à des comportements incompréhensibles et ingérables pour les adultes. Les médecins leur donnent des médicaments alors que ce sont les adultes qui sont la cause de leurs dérèglements et qui sont à soigner. Un comble !  Nous avons là,  une fois de plus, la vision à l’envers de l’ego qui est incapable de se remettre en question.

Ces enfants viennent pour rayonner l’amour inconditionnel par tous leurs corps, et j’insiste, car il s’agit du corps physique aussi. Lorsqu’ils arrivent dans la densité de ce monde, et surtout si aucun des deux parents n’est en conscience de ce qu’est l’être humain dans sa réalité intérieure, ils se sentent inadaptés et refusent de s’incarner, certains chercheront même le suicide. Ils aiment énormément leurs parents mais ne sont pas accueillis comme ils devraient l’être par suite de l’ignorance et de l’inaptitude de ceux-ci à s’identifier à autre chose qu’à leur ego. Energétiquement c’est très dur pour leurs véhicules. Et tous les comportements que l’on connaît déjà : hyperactivité, refus de la nourriture, allergies diverses, incapacité à dormir, à se concentrer, sont la conséquence du grand écart qu’ils sont amenés à faire entre ce qu’ils sont profondément et les lourdeurs auxquelles ils doivent s’adapter. Les adultes vont devoir s’adapter eux aussi. Si on prend l’exemple des allergies, les conseils donnés par les médecins ne leur conviennent pas, ils étaient bons pour les générations précédentes. Cela peut même enrayer l’évolution globale de l’humanité qui doit se faire par ces enfants. Les enjeux sont importants.

Pour s’aider nous-mêmes et pour les aider, il faut comprendre qu’ils ont impérativement  besoin de la nature car c’est leur seule possibilité de ressourcement. Ils ont besoin des arbres, des plantes, des fleurs, de l’air, de l’eau, du soleil, des cristaux, des animaux, avec qui ils communiquent naturellement par leurs véhicules subtils. Ils sont en contact avec tous les mondes parallèles qui interpénètrent notre plan physique, en contact avec les élémentaux et avec les dévas avec qui ils ont la capacité à coopérer. Ils sont en contact avec les mondes divins et avec tous les Grands Etres de Lumière, surtout quand ils sont tout petits. Après, surchargés par la saleté ambiante, ils peuvent être déviés de leur route.

Leurs ressentis et leurs relations son avant tout vibratoires car ils vivent déjà dans leur système nerveux, comme les maîtres en incarnation. Ils vivent dans leur corps énergétique, reliés au plan éthérique, ce réseau fluide qui est autour de la planète.

Pour les parents, pour les enseignants, pour tous les adultes, il est important de savoir cela et de l’accueillir comme une nouvelle donnée de vie à intégrer, car toute l’humanité va devoir s’ouvrir à cette nouvelle conscience par le coeur. Et surtout, pas de culpabilité, cela est stérile, mais : passage à l’action ! Je me mets en route pour me transformer et je rectifie en moi ce qui n’est pas juste. Toujours avec beaucoup d’Amour.

N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez aimé cet article, à le diffuser sur les réseaux sociaux ou à vous abonner à son flux RSS.

Tags: , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire

Laisser une Réponse