Priorité au coeur pour 2012

Publié le 06. Jan, 2012 par dans Initiation

La voie initiatique consciente est la seule voie d’évolution possible pour l’humanité. Balisée par tous ceux qui l’ont foulée depuis la nuit des temps et y ont laissé l’empreinte de leurs pas,  elle est codifiée par des caps très précis à passer. Apprendre à les connaître c’est déjà faire un pas dans la bonne direction.

Accélérer le processus de transformation sur cette voie est possible, quand on a la chance de côtoyer un maître en incarnation… encore faut-il le reconnaître.

Pour reconnaître le maître, il faut déjà être connecté à son âme. Avant cela, rien n’est possible.

Dans le subtil, l’évolution est une spirale dont le maitre active les cercles secrets, ce qui permet au disciple qui sait reconnaître, d’impulser son mouvement jusqu’au prochain seuil à passer.

Dans ce grand nettoyage des trois corps inférieurs où l’ego réside, on se sent toujours agressé par les autres jusqu’à croire qu’ils se liguent contre nous, alors que dans la plupart des cas, c’est nous qui nous liguons contre  nous. Nous sommes notre pire ennemi,  le reconnaître demande un retour permanent sur nous-même avec patience et persévérance, et c’est là que l’amour intervient pour transformer cette matière lourde de l’ego.

Pour se mettre en route, le mental doit d’abord admettre qu’il ne sait pas. Là, la voie initiatique consciente peut commencer, car on ne s’identifiera pas à ce que l’on voit de lourd et de laid. On sait que ça fait partie de nous mais que ça n’est qu’une partie qui doit et qui va disparaître.

Faire taire le mental est une clé importante. Il est nécessaire de neutraliser en permanence les pensées négatives et les doutes. De cette manière, les sentiments qui vont avec seront eux aussi neutralisés. Et là, l’imagination pourra se déployer et avec elle, sa première fonction qui est d’être créative.

De la créativité il va en falloir beaucoup à l’être humain pour transformer ce monde et lui donner enfin les valeurs du coeur. Chacun doit commencer par lui-même et uniquement lui-même. Quand l’être s’allège alors  tout devient plus léger et des solutions enfin apparaissent. L’être humain a beaucoup de ressources en lui, dans son coeur. Le mental doit devenir une plaque photographique sensible qui reflète fidèlement ce qui vient du coeur, donc, ce qui vient des plans les plus élevés.

Ceci est tout le propos de l’incarnation. Et que ceux qui se demandent ce qu’ils font sur cette terre accueillent et passent à l’action.

Comment menez-vous votre vie ? Que faites-vous de cette page blanche ? Il est bon que chacun se pose la question en cette période où s’échangent les voeux.

La voie initiatique consciente est une voie où l’on apprend à découvrir son intériorité. Mais celle-ci doit d’abord être débarrassée de tous les masques de l’ego qui n’ont rien à voir avec elle.

N’éluder aucune des peurs ou des lourdeurs qui nous encombrent. Intégrer toutes nos zones d’ombre, les prendre à bras le corps, avec l’amour en nous, et la lumière pourra grandir.

Accueillir au jour le jour tout évènement qui se présente, quel qu’il soit, surtout le plus difficile. Et le dédramatiser en le regardant avec  légèreté, comme un sculpteur affinerait son oeuvre. Relativiser, toujours… Car tout passe, et l’essentiel n’est pas là. Que doit-on apprendre à travers cet évènement difficile ? A chacun de répondre, lorsqu’il est dans la voie initiatique consciente. Et c’est ainsi que se franchissent les pas, avec une facilité étonnante parfois. Le mental est si lourd, si figé, que lorsqu’il découvre la légèreté du coeur il en est tout stupéfait.

Devant la lumière, le non-soi (l’ego), déchaîne l’ombre. Mais si la résonance avec le coeur est présente, la lumière prend le dessus. Le processus alchimique  se met en place, et la transmutation du lourd se fait. C’est ainsi que l’on gagne sa liberté.

La conscience est engorgée par le mental.

L’ego, qui réside avant tout dans le mental n’est qu’insatisfaction permanente et c’est à cela que l’être, par son mental, s’identifie. Donc, l’être s’identifie à l’illusion qu’il crée. Comment peut-il trouver le bonheur ainsi ?

La spiritualité est la vie de l’esprit divin en chacun. C’est pour cela qu’il faut aller à l’intérieur chercher la connexion. Plus on développe ce lien à l’intériorité, donc à l’âme, plus on trouve la paix intérieure, et mieux on fait face aux difficultés de l’incarnation.

N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez aimé cet article, à le diffuser sur les réseaux sociaux ou à vous abonner à son flux RSS.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire

Laisser une Réponse