La tentation de la fermeture…

Publié le 09. Mai, 2012 par dans Famille, La part d'ombre, Le petit moi

La fermeture est un réflexe du mental et est liée à l’ego.

On ferme quand on a peur. Toutes les peurs sont liées à l’ego.

La fermeture ne concerne pas le coeur. Se sentir en danger et être capable d’ouvrir… pour traverser ce que l’on ne connaît pas encore, comme un coeur qui part à la découverte joyeusement et calmement. Le coeur est stable. Il peut vivre des émotions puissantes au contact de l’Amour divin et cela renforce l’harmonie intérieure de l’être. Rien de déstabilisant bien au contraire.

Le coeur avance vers l’inconnu en s’ouvrant de plus en plus, et les miracles arrivent. Car le coeur est créativité permanente, puisqu’il est don.

Seul le contact avec les forces nées de l’ego, crée l’agitation et le désordre, la confusion et la peur. Tous les débordements sont possibles surtout lorsque l’être ne maîtrise pas ses émotions. Ce monde est le reflet de ce que chacun vit au niveau de son ego. Ce monde est le reflet des constructions mentales humaines déformées par les peurs et les illusions. Car le mental, lié à l’ego ne connaît que l’agitation, le rejet et la fermeture. Et l’ego ne connaît que la peur et les délires en tout genre qu’il met en place pour exister et empêcher le coeur de s’exprimer.

A ce niveau de fonctionnement, très bas vibratoirement, le mental n’est pas créatif. Il ne fait que répéter des idées usées et qui n’ont jamais fonctionné. Et le monde tourne en rond.

Alors que le corps mental est conçu pour être un instrument efficace qui transmet fidèlement ce qui vient de plus haut, du monde de l’énergie pure. L’humanité ne peut pas se servir de son mental correctement tant que le petit moi, avec toutes ses agitations est aux commandes. L’ego dans sa totalité est à transmuter. Et quel travail ! C’est tout le propos du chemin initiatique que chaque être humain doit prendre individuellement.

Alors on ferme !  On rejette, on anéantit, on ne laisse pas la place au nouveau. Ce qui vient du coeur est étouffé.

Que l’on rejette celui, celle, qui nous dérange, c’est soi-même que l’on rejette. Pourtant l’ego a si peur du rejet ! Mais il ne sait pas générer autre chose. C’est normal, à son niveau l’amour n’existe pas.

Et en politique, on ferme les frontières…

Ce qui se passe en chacun est analogue à ce qui se passe au niveau des gouvernements.

Méditez cela.

Parce que ce monde se meurt et que tout est à inventer… parce que seul le coeur a les solutions.

N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez aimé cet article, à le diffuser sur les réseaux sociaux ou à vous abonner à son flux RSS.

Tags: , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire

Laisser une Réponse