Subconscient, mental-ego, plan oblical ou les méandres de l’humain perdu dans la dualité

Publié le 15. Jan, 2013 par dans Famille, Le petit moi, Mémoire familiale

Le subconscient est la somme de nos traumatismes, que ceux-ci soient sur l’âme, dans le psychisme ou dans les cellules. Et nous n’y avons pas accès.

Pour la survie de l’être, le mental met alors en place un certain nombre de mécanismes logiques pour lui. Ce sont ces mécanismes qui sont à repérer  et qui  permettront de comprendre quels sont les traumatismes à laisser émerger et à transmuter.

Tous les humains ont des traumatismes : jumeau perdu, traumatismes dans la vie intra-utérine si refus de l’enfant par la mère (même inconscient), traumatisme de la naissance si elle s’avère difficile, traumatismes de l’enfant blessé, chargé du subconscient de son père et de celui de sa mère et emprisonné par la matrice énergétique qui le relie à sa mère tout au long de sa vie et par-delà la mort de la mère.

Le subconscient est une charge lourde dont l’être doit arriver à émerger, du moins le plus possible, s’il veut évoluer et trouver enfin la paix intérieure génératrice de bonheur à tous les niveaux. Ce que tout le monde veut !

Mais ça n’est pas tout. Car il y a l’ego, qui se construit au fur et à mesure que l’enfant grandit et qui prend racine dans le corps mental. L’ego qui récupère tout, « utilise » bien évidemment les traumatismes du subconscient et cristallise les mécanismes de survie mis en place par le mental. Et comme l’ego ne veut pas disparaître, les mécanismes ont la vie dure.

Les êtres qui se sont forgés un mental très musclé par des formations diverses, surtout grandes écoles expertes en formatage du mental, pensent qu’ils sont sortis du subconscient et des traumatismes de l’enfance en général. Pour ces êtres là, c’est du passé et on n’en parle plus. On pourrait le croire effectivement… Erreur ! Les traumatismes sont simplement enfouis sous les couches du mental stratifié et ressortent à l’occasion d’un choc profond ou lors de la retraite tout simplement.

Enfin, une autre composante importante à signaler et que très peu connaissent, c’est le plan oblical. Ce plan dévié, relié au mental et à l’ego, puisqu’il se construit sur l’orgueil, l’égoïsme et les délires de puissance, émerge directement du subconscient et de ses comportements traumatiques.

Ce plan existe maintenant depuis une quarantaine d’années et les êtres qui en sont prisonniers se préparent un enfer, pas seulement sur terre mais dans l’au-delà quand ils quittent leur corps physique.

Vivre à leur contact est extrêmement difficile, surtout quand on fait un travail d’ouverture du coeur et à fortiori quand on est déjà un coeur-ouvert.

 

Pour sortir de tout cela et devenir un être libre, il faut commencer par vider le subconscient de tous ses traumatismes et en parallèle s’attaquer à l’ego qui n’est que fermeture sur soi, afin d’éviter de tomber dans le plan oblical.

N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez aimé cet article, à le diffuser sur les réseaux sociaux ou à vous abonner à son flux RSS.

Tags: , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire

Laisser une Réponse