Régénérer ses cellules ? C’est possible !

Publié le 22. Nov, 2016 par dans Action quotidienne, Développement de la conscience, Guérison, Les cellules, Mémoire cellulaire

Cellules regénéréesLa maladie résulte d’un écartement de la norme divine et la guérison s’effectue lorsque l’organe revient à a norme. La maladie provient d’un isolement du monde.

Note vie est imprégnée par le rythme, les planètes tournent autour du soleil, nous avons les saisons, l’alternance du jour et de la nuit. Dans le microcosme cellulaire chaque cellule possède son rythme, chaque groupe de cellules en possède un autre et dans leur grand ensemble au niveau de l’organe, il y a encore un autre rythme. Et même dans le lien entre les organes il y a également un autre rythme. Ce lien entre les organes est quelque chose de très important. Toutes ces précisions nous ont été données par Grigori Petrovitch Grabovoï, ce grand Médiateur Divin incarné en Russie actuellement.

L’organisme fonctionne donc bien comme un orchestre. Si un organe s’écarte de la norme et commence à jouer faux cela annonce l’arrivée de la maladie ou du dysfonctionnement. Prendre conscience que vous êtes le chef d’orchestre de cet ensemble cellulaire qui sert de véhicule à vote âme sur la terre est la première chose à faire. Prendre soin de votre corps en connaissant ses besoins est la deuxième. Et c’est aussi prendre vos responsabilités plutôt que de rester passif. Ceci est indispensable à votre évolution.

Dans le corps, la cacophonie cesse lorsque les cellules obéissent à un seul chef d’orchestre : vous. Entendons-nous bien : il s’agit de vous en harmonie avec votre âme.

Le travail de régénération s’effectue par la conscience cellulaire. La conscience cellulaire et le coeur de la cellule ne font qu’un. Le coeur de la cellule est parfait, il n’a ni mental ni mémoire. Donc il n’emmagasine rien. En lui, pas de subconscient traumatique, pas de stockage d’évènements inopportuns. La guérison de la cellule se fait par le coeur de la cellule. C’est toujours une affaire de coeur…

Il faut vous mettre dans un état intérieur qui vous permet de vaincre les programmes destructifs de maladies ou dégénérescence, avec la conscience absolue que les cellules vont retrouver la norme du Créateur, que ceci est imparable et inéluctable. C’est une question de foi totale et indéfectible en l’univers et en son Créateur. Le Christ-Jésus a dit : « considérez que tout ce que vous demandez à mon Père en mon nom vous l’avez déjà ». Ce qui veut dire vaincre toutes les questions, tous les doutes qui viennent du mental…

Ceci vous amène dans un état où vous n’accordez plus aucune importance ni attention à la maladie ou dégénérescence de l’organe concerné. Et c’est là que le négatif s’estompe. Première règle : ne jamais nommer la maladie ou le problème. Bruno Groening, le grand guérisseur disait « tout ça s’en va », en parlant de tout ce qu’il retirait des corps.

C’est votre conscience qui permet à votre âme de gouverner votre corps physique. L’âme, qui est éternelle, est en rapport avec tout votre environnement et est en pleine capacité de restaurer votre corps. C’est elle le médecin.

Le plus difficile est de faire taire le mental et de passer au-delà de la conscience collective. Mais en changeant notre propre conscience on transforme la conscience collective. A chaque fois que vous faites un pas pour vous libérer, vous allégez la conscience collective.

Energie, conscience, cellule sont indissolublement liés dans cette transformation de chaque être vers plus de liberté.  Malraux a dit : « le 21è siècle sera spirituel ou ne sera pas ». Cette spiritualité passe par les cellules.

Si vous avez envie d’entrer en contact avec vos cellules, et qu’un atelier sur le sujet vous intéresse, cliquez ici

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Tags: , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire

Laisser une Réponse