Trois clés pour l’Ascension.

Publié le 23. Nov, 2016 par dans Action quotidienne, Développement de la conscience, Ego, Initiation, Le petit moi

keys-to-the-kingdom-of-heavenComment peut-on définir l’ascension ; car on en entend parler mais ce qui reste flou c’est : comment je fais pour ascensionner ? Car beaucoup pensent que cela va se faire tout seul !? En groupe !?

L’ascension est un processus énergétique individuel qui se produit graduellement lorsqu’un être s’efforce de faire grandir le lien à son âme en affaiblissant le petit-moi jusqu’à le faire disparaître. C’est tout le propos de la voie initiatique consciente et chaque être humain devra emprunter cette voie tôt ou tard. Car Dieu a un Plan pour nous et pour la Terre.

Quand on ascensionne il ne s’agit pas de se retrouver fusionné dans le coeur du Créateur (j’allais dire dans le coeur du Réacteur, car son coeur est atomique, et ces mots-là nous parlent d’une autre manière, d’ailleurs en ascensionnant on devient des centrales nucléaires donc plus besoin de les avoir à l’extérieur !) , fusionnés dans son coeur tous ensemble fondus et sans identité. Non ! Il s’agit de rayonner notre identité divine unique, enrichis de cette expérience terrestre si difficile à traverser il faut bien le dire.

Comprendre que si l’expérience terrestre est si difficile à traverser c’est à cause de nous et pas à cause de Dieu est essentiel pour avancer vers l’ascension, comme vous le verrez.

Dieu expérimente et se déploie partout dans toutes ses créations et par ses créatures. Sur la terre : les humains…

Les trois clés pour l’ascension sont en chacun d’entre nous. Personne ne peut donc nous les dérober. La responsabilité revient à chacun d’utiliser ces clés comme marchepied pour se propulser plus haut.

La première clé : identifier l’enfant blessé, puis le guérir, pour accéder l’enfant lumière en Soi.

La deuxième clé : identifier l’ego avec ses méandres, sa force de résistance au changement qu’on veut et qu’on doit lui imposer, et ses turpitudes diverses, puis apprendre à l’affaiblir pour laisser notre âme nous guider vers le projet de Vie qu’elle a choisi en s’incarnant et vivre de plus en plus dans la paix, la joie et la santé.

La troisième clé : identifier les cristallisations, les habitudes, la rigidité et les enfermements du mental, puis apprendre à le faire taire en laissant parler le coeur, et exprimer, enfin, notre créativité.

Quel beau programme, qui nous permettra de créer de plus en plus ce monde magique auquel nous aspirons tous. Car la vie divine est une vie de magie permanente et qui nous surprend chaque jour…

Des co-créateurs ? Oui, mais pas tant que le mental-ego, se nourrissant des blessures de l’enfant, est aux commandes de notre vie. Ne rêvons pas. Avant ce grand nettoyage nous ne « co-créons » que le chaos, les guerres, les famines et les maladies. Jusqu’à la planète que l’on rend malade alors qu’elle nous a été confiée comme un bien précieux.

Tout le monde a un enfant blessé en soi, même quand l’enfance nous a parue paisible. Si on ne le guérit pas, il est aux commandes de notre vie et nous génère des catastrophes.

L’ego récupère les blessures de l’enfant non guéri et se les approprie pour distordre encore plus la vision afin de prouver au monde entier qu’il a raison d’agir comme il le fait : en prédateur.

Le mental déploie tous les raisonnements les plus tordus, il y excelle, et renforce l’ego.

Couple mental-ego = couple d’enfer. Ces 2 clés n’en font qu’une et sont à travailler conjointement pour atteindre l’ascension.

Pour finir sur une note optimiste, car il ne faut jamais se décourager devant la montagne à gravir, tout cela est faisable car d’autres l’ont fait déjà et ont laissé l’empreinte de leurs pas dans tous les plans. L’époque est particulière car la transformation globale doit se faire, pour cela nous recevons beaucoup d’aide par les Etres de Lumière, les Anges, les Maîtres incarnés, les avatars, qui nous donnent accès  à beaucoup d’information et nous balisent la route. Discerner le juste de ce qui ne l’est pas fait partie de l’évolution car il y a aussi de l’information fausse. Pour discerner, c’est le coeur qui est maître d’oeuvre.

Une nouvelle conscience émerge, prometteuse, on le voit dans différents secteurs de l’économie et en politique depuis peu de temps.

Devenons des co-créateurs par la grâce de Dieu qui nous aime tant et… que nous devons apprendre à aimer.

Enregistrer

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Tags: , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire

Laisser une Réponse