Pour sortir du stress ? Larguez les amarres…

Publié le 25. Oct, 2017 par dans Action quotidienne, Développement de la conscience, Famille, La part d'ombre, Le petit moi

Depuis plus de 20 ans que je donne des soins énergétiques et des enseignements j’ai rencontré nombre de personnes et beaucoup appris sur le fonctionnement énergétique de l’être humain. Les mécanismes qui enferment l’être quant à eux sont toujours les mêmes, même si chacun est unique à la fois dans son vécu et son histoire. Par contre, ce qui est différent sans cesse c’est l’énergie : jamais la même du matin au soir,  et réceptionnée différemment par les corps. Nous sommes dans un domaine totalement empirique.

On ne peut pas écrire de traité sur l’énergie et on ne le pourra jamais. L’énergie s’éprouve et se vit.

Le 21è siècle sera celui de la découverte de l’énergie par l’être humain qui va se rendre compte à quel point il peut polluer avec ses pensées, sentiments/émotions, ses paroles et ses actes ! Et donc se faire polluer…

C’est pourquoi il est essentiel et urgent de se mettre en route pour apprendre à comprendre comment on fonctionne en tant qu’être humain. Bref, devenir un être de plus en plus conscient et responsable.

Et pour guérir, bien se porter, être créatif et en paix, donc pour nager dans le bonheur, de quelle énergie parlons-nous ? Nous parlons de l’énergie-lumière, l’énergie quantique, l’énergie de l’Amour. Car l’Amour est une énergie, un état d’être. Je ne parle pas ici du sentiment amoureux qui est autre chose.

Cette énergie Amour veut arriver jusqu’à notre corps physique. Elle est disponible dans les plans lumineux. Mais pour arriver jusqu’à notre corps (mental, astral, énergétique/physique) elle ne doit pas rencontrer d’obstacle. Or elle en rencontre. C’est le petit moi : lamentable et arc-bouté dans son fonctionnement égotique, rigidifié dans son fonctionnement mental et blessé tout au fond dans son petit enfant.

Dans ces conditions, le lien à l’âme ne peut pas se développer et l’être tourne en rond dans son mal-être, parfois de plus en plus important et qui peut déboucher sur la maladie.

Or c’est l’âme qui guérit l’être. Une guérison est toujours une auto-guérison. Il faut souvent l’intervention d’un soignant ou d’une soignante. Vous remarquerez que je ne dis pas thérapeute. Un soignant va en profondeur et travaille dans tous les corps en même temps et sur tous les plans. Il est capable de vivifier le lien à l’âme. Un   thérapeute est un technicien. C’est totalement différent. La différence réside dans le coeur, qui est ouvert chez un soignant qui n’a plus d’ego, puisqu’il a parcouru le difficile chemin initiatique au moins jusqu’au 4è degré, mort de l’ego. Un technicien, même s’il est un excellent technicien a encore de l’ego.

Donc pour recevoir les pures énergies de l’âme, il faut purifier le canal par un travail sur soi avec, souvent,  un soignant qui va vous guider.

Et pour purifier ce canal par lequel les énergies de l’âme vont passer et exprimer l’Amour, il y a 3 clés à connaître. Ces 3 clés sont en chaque être humain. Elles correspondent aux 3 mécanismes déviants qui bloquent l’être dans ce monde d’illusions qu’il s’est créé et le rendent prisonnier de la matière, sous toutes ses formes, la plus pernicieuse étant l’argent et tout ce qu’il représente…

Alors, comprendre comment on fonctionne de travers ! Tout un programme…

Première clé : identifier l’enfant blessé qui est en nous. Cette part de nous qui est restée bloquée dans la petite enfance et dont on n’a pas conscience, ou très peu, et qui nous pourrit la vie. . Cette part de nous qui est très en colère mais qu’on a tellement enfouie au fond de la marmite en appuyant bien sur le couvercle qu’on a mis par-dessus, qu’on ne sent pas cette colère. Cette part de nous qui est aux commandes de notre vie et qui nous fait faire toujours des choix erronés puisque sa vision est faussée : elle est dans l’illusion du non amour. Cette part de nous qui est amochée par des traumatismes plus ou moins importants, mais ils sont toujours importants pour un petit enfant qui ne peut pas comprendre les agissements des adultes, ses parents.

Certains êtres qui ont vécu des choses très violentes sont conscients eux, de ces boulets qu’ils traînent et dont ils se disent qu’ils n’arriveront jamais à guérir.

Et pourtant c’est possible.  Avec du courage, de la volonté, de la persévérance et l’énergie de l’Amour. Se faire aider bien entendu est indispensable.

Identifier l’enfant blessé en nous est la première clé pour sortir la tête hors de l’eau.

Et même si vous êtes persuadé d’avoir eu les meilleurs parents du monde, il y a un enfant blessé en vous.

Ceux qui sont blindés dans un mental trop fort vont vous dire que non mais ils se feront rattraper tôt ou tard, souvent à la retraite d’ailleurs…

Deuxième clé : identifier la part d’ego. Comprendre comment il fonctionne et quels sont les pièges dans lesquels il ne faut pas tomber. Cela s’apprend. L’ego est plus ou moins important selon les êtres mais ce qui est certain  c’est qu’il ne veut pas disparaître et qu’il est très rusé pour nous enfermer dans ses méandres, ses mensonges, ses turpitudes diverses et sa force de résistance au changement.

L’ego récupère tout donc il utilise les blessures de l’enfant. Pour cette raison il est important de faire grandir cet enfant, cela affaiblira un peu l’ego. Tout cela nécessite une forte volonté qui sait mettre le découragement de côté. C’est comme pour apprendre à monter à vélo : au début on tombe, puis on se relève, jusqu’à atteindre l’équilibre. Affaiblir l’ego, mieux se maîtriser car on se connaît mieux, amène un recul et un détachement. On reste centré quand les circonstances sont difficiles. Donc, on est beaucoup moins stressé. Du même coup, on gagne en humour et ça, ça fait mal à l’ego qui n’en a pas du tout !

L’ego doit disparaître car il l’antithèse de l’Amour. Il nous fait tout faire à l’envers. L’ego est créateur de chaos. Ne plus s’étonner du monde dans lequel on vit.

Troisième clé : identifier la part du mental dans notre fonctionnement quotidien. C’est facile car c’est permanent. Toujours en train d’exprimer quelque chose le mental.

Le mental est un bel outil, mais l’humanité l’a trop développé, sans ouvrir le coeur, et s’en sert mal. Résultat : on est très enquiquinés maintenant car on a beaucoup de difficultés à arrêter ce cheval fou lancé au galop !

Chez certaines personnes il est hypertrophié, c’est parfois fonction des études et de l’activité professionnelle. Mais chez tout le monde il est beaucoup trop présent. Il trie et jette ! C’est sa fonction. Rien à dire à cela. Mais si c’est en permanence le coeur ne peut pas s’ouvrir. Dans le mental, pas de coeur, ni de créativité. Dans le mental, pas de fantaisie ni d’improvisation. C’est souvent un rabat-joie.

Rigidités, certitudes, enfermements, habitudes, peurs, cristallisations diverses. Il va falloir apprendre à casser tout cela pour aller… au Supramental.

Seule l’énergie quantique peut faire cela. Elle descend sur la planète et tout le monde est touché. C’est ce qui met beaucoup d’êtres à mal. Il faut se faire aider. Dans les soins énergétiques, on fait les choses au rythme de chacun.

Le cheminement pour affaiblir le mental demande volonté, persévérance et humilité, comme pour l’ego. D’ailleurs les 2 se donnent le bras et on peut dire que c’est le couple d’enfer qui fait littéralement dévier l’être de sa trajectoire intérieure.

Les êtres humains, pour la grande majorité, tournent en rond dans leurs illusions de non amour d’enfant blessé, illusions récupérées par un ego qui se prend pour le grand martyr du siècle et entend bien le prouver et renforcées par un mental prêt à tout raisonnement pour démontrer qu’il a raison ! Et avec ça on s’étonne d’aller mal…

Du point de vue de l’âme, le mental nous limite. C’est la 3è clé à travailler pour sortir du stress. Ne jamais se décourager car on y arrive. D’autres l’ont fait déjà. Ils ont laissé leur empreinte dans les plans. Cela fluidifie le travail.

Apprenez à vous libérer de tous vos enfermements et de tout ce qui vous limite car le Supramental est illimité. Larguez les amarres !

Courage et action.

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez aimé cet article, à le diffuser sur les réseaux sociaux ou à vous abonner à son flux RSS.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire

Laisser une Réponse